Il Gufo di Marc Barranco

Il Gufo di Marc Barranco

Le vin : « Les Cinsomniaques » 2017 . 100% Cinsault Sans So2 . Domaine Ste Eulalie par Jean louis De David – Beauregard .

Style Primeur ou vin rouge léger ou rosé foncé ou ovni comme on veut ! Comment par Jean-Louis: Cinsault concentré mais ramassé à 12°vers le 26 août , égrappé foulé. Macération 48h en cuve inox à 17° de température . La Fermentation Alcoolique n'avait pas démarré

lorsqu'on a décuvé. Fermentation à 17° pendant 16 jours toujours en cuve inox. La Fermentation Malolactique s'est enclenchée environ 1mois après la fin de la Fermentation Alcoolique. Mise en bouteille fin octobre.

A moi : Jean-Louis connu par son envié et légendaire ‘ Estourbille ‘ , vin passe partout et toute l’année et sur tous les plats , à température ou légèrement rafraichi pour les ‘ Non-Rosés d’été’ , s’ attaque à un

exercice sans sulfites ajoutés . Poussé dans ses retranchements par l’impulsion des pétillantes Marine et Elsa Gauthier de chez « Jeanne » à Antibes et de Brice « La Pêche à la vigne » de Nice , aux faux airs de

John Frusciante . Une cuvée à quatre mains , donc , réussie avec brio . 
Je pense que pas prévu au départ , ce vin pourra se garder et se bonifier quelques années encore . Le verre oublié le soir et repris le lendemain midi confirmera cette réflexion.
En Verres Noirs : Sof : « ça sent le vin et le pain , légère odeur de pollen , rouge léger ou rosé ? Cinsault ï® Cinsomniaques !! » Moins de 30 secondes …. Blasé .
Intro : Goûté au domaine juste après la mise . Quelques mois plus tard , le vin s’est recentré devenant cohérence . On a été frappé par sa spontanéité . Pas l’ombre d’une réduction .

Le vin est là , prêt et sans S02 . Orange .  Arôme puissant de baies de faux poivrier et de chair de pamplemousse rose . Le temps de le dire amènera une essence raffinée de bois de rose et de noyau

qu’on retrouvera aussi en bouche . Fraises à peine mûres et orange sanguine . Subtilité , finesse aromatique . Tableau érotique à peine voilé , on est séduit et détendu surtout .
Suite aux lèvres : L’impression première est clairement fraîche et tonique . La matière reste en retrait par rapport à la couleur et au millésime . Un rien d’austérité nous fait penser à l’amertume d’une jeune clairette .

J’apprécie beaucoup cette structure sans excès ou comment évoquer un travail soigné et sérieux . Pourtant elle n’a pas été invitée .
En regoûtant : on sera sous le charme du fruit proposé : jus de grenade , cerise et fraise sans tomber dans le panier , juste suggéré . Finement salé et désaltérant , la grenade ressurgira sous forme de grain salivant .

Les tanins fins s’imageront en arbouse par sa texture et sa saveur . On apprécie sa légèreté alcoolique ( 12°) et son énergie .
Soif de Fin : On ne contera pas infiniment. Vendu , étiqueté , classé comme vin de soif à grande buvabilité par la bien pensante caste des comptoirs natures . Pourtant le code à lies poursuivra son aventure qui se voulait

au départ seulement épisode , s’étoffera en film d’auteur , un film dont on repense longtemps après , qui nous interroge en nuit . Ces nuits , justement où Jean-louis , en jeune papa , ne dormait point alors que moi je renaissais ,

sauvé in-extrémis . Comme un vieil hibou affiché sur papier …. 
Je poursuis ma cause toujours , esseulé certes , tu m’ intéresses . Alors contre tous et surtout contre moi , je le propose à ma table avec ma fidèle invitée …
L’accord : Il s’appuie sur la capacité de la betterave à capter la fine amertume et les tanins , certes fins, mais présents du nectar . Le jus réduit de la cuisson , concentré en sucs et sels fera ressortir nettement le croquant fruité du vin .

La figue séchée apportera une sensation de sucre et de rondeur , idéale pour accompagner ce vin sec . Très bon accord . 
Nasaltitude : Gamme chromatique : Rose / Rose soutenu/ 

 

Musique : Lorenzo Jovanotti ‘ Diritti e Doveri ‘inspiré du titre ‘Vénus’ des ‘Shocking Blue ‘ , nous livre une chanson entrainante et positive .

 

F 5/4/2018   di Marc BARRANCO